Mesures technologiques

Les faussaires peuvent cibler les médicaments génériques, les médicaments “vedettes" pris par un grand nombre de patients, ainsi que les médicaments dits de “bien-être" destinés à traiter les problèmes de santé masculins tels que les problèmes d'érection, l'obésité et la chute de cheveux. Une hausse de la contrefaçon de médicaments a récemment été observée dans le domaine du traitement de maladies stigmatisées, telles que les maladies mentales, ou des différents cancers.

Des centaines de mesures technologiques sont déployées pour protéger les médicaments contre une telle contrefaçon et de nouvelles émergent presque chaque jour. Elles sont réparties en trois catégories: visible, invisible et légale.

Technologies visibles
Elles se trouvent la plupart du temps sur l'emballage. Par exemple, votre médicament pourra être doté d'un code à barres en deux dimensions, d'une balise d'identification à fréquence radio, d'un hologramme ou d'une étiquette imprimée dans une encre spéciale changeant de couleur lorsque l'emballage est déplacé d'une certaine façon.

Vous pouvez demander à votre pharmacien de vérifier si votre médicament est doté de tels dispositifs de sécurité et contrôler chaque nouvelle boîte que vous recevez avant de l'utiliser. Ces technologies avouées ont l'avantage d'être flagrantes à l'œil nu. Mais les faussaires aussi le savent et font d'eux leurs premières cibles.

Technologies invisibles
Ces technologies détectables uniquement en laboratoire sont très difficiles à fausser, voire même absolument impossibles selon certains. Ces technologies très fiables sont également utilisées sur d'autres produits (billets de banque, logiciels informatiques, etc.).

Technologies légales
Il s'agit-là des méthodes de détection de faux médicaments les plus fiables. Le médicament est analysé dans des conditions de laboratoire très strictes afin de comparer son "empreinte chimique" avec un échantillon de contrôle. L'analyse juridique est généralement effectuée en cas d’absence de preuve probante de la contrefaçon d'un médicament.

Les fabricants combinent généralement toute une série de technologies pour garder une longueur d'avance sur les fraudeurs. Pour savoir comment vous, le patient, pouvez vérifier vos propres médicaments et constituer un dernier maillon à la chaîne de contrôle, reportez-vous à nos conseils.